Présentation

  • : scraparmor
  • scraparmor
  • : scrapbooking - photographie
  • Contact

Connections

 

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog

Recherche

PHOTO DU MOIS

Diaporamas Albums Azza

10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 13:23
A la vue des vieilles photos jaunies, découvertes dans la boîte à biscuits de nos grands-mères, enfouies sous les piles de linges, on constate que ne s'improvisait pas photographe portraitiste qui voulait. A cette époque, on s'en remettait aux professionnels qui apportaient tout leur savoir-faire pour embellir l'image de vos proches. Des fonds, adaptés à diverses situations apportaient une ambiance romantique à la prise de vue. Des retouches minutieuses à la mine de plomb redonnait relief aux visages, toujours un peu figé par un temps de pause prolongé. Même la pochette était une oeuvre d'art.

Dans les bourgs, le photographe avait un rang social, comme le maire, le curé et l'instituteur. Dans les familles, on avait à coeur d'immortaliser chaque étape de sa vie. C'est ainsi que l'on découvre, dans la boîte à biscuits, la photo du bébé nu sur son coussin, le premier communiant , fier d'arborer son aube immaculée, la jeune-fille de 18 ans, bien comme il faut, le militaire, la photo de mariage....

Voici, dans cette page " l'oncle Henri", le parfait exemple de l'image à fixer pour la postérité: le militaire, qui de plus allait à la guerre. On ne savait s'il allait revenir.
Au début du XX° siècle, les familles faisaient développer des photos au format carte postale que l'on appelait: cartes-photos. La photo de l'oncle Henri était une photo-carte et j'ai résumé dans mon texte ce qui était écrit au dos de la carte.

Je ne peux consulter ces photos sans émotions, elles témoignent de la volonté de nos ancêtre à laisser une trace. A nous de continuer à transmettre!


Sans-titre-1c-copie-3.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Renée - dans Azza
commenter cet article

commentaires

Myriam Gullaud 13/03/2010 23:45


C'est beau d'avoir des photos de cette époque... Du côté de ma mère, les plus anciennes datent d'après le guerre, cruauté de l'exil oblige. C'est une richesse familiale à protéger.


Renée 18/03/2010 11:53


Je suis d'accord avec toi Myriam, ces photos sont un trésor à protéger.
merci pour ton passage.
A bientôt.
Renée 


Laetitia 12/03/2010 19:59


Un vrai tresor decouvert, et une mise en page qui la met magnifiquement en valeur. Beaucoup de chance d'avoir peut trouver ces traces du passe.


Renée 13/03/2010 12:14


Merci pour ton message Laetitia. Effectivement, j'ai beaucoup de chance d'avoir de telles photos, il serait dommage de ne pas les mettre en valeur.
Bon W.E.
Renée 


alpes 12/03/2010 18:58


sublime travail !! tout d'abord dans les explications historiques, ensuite pour le travail de mémoire familiale et ensuite ta page qui est superbe ! merci de nous les faire partager bizzz


Renée 13/03/2010 12:11


Merci Alpes, toujours fidèle et ça me touche.
Bises et bon W.E.
Renée 


Véro 12/03/2010 07:22


Superbe page !!!!


Renée 13/03/2010 12:11


Merci Véro et bon W.E.
Renée 


Stéphane Larivière 11/03/2010 23:38


Il est dommage de constater que cette formidable profession a perdu quelques-unes de ses lettres de noblesse dans les dernières années... l'avènement du numérique y est probablement pour
quelque chose, mais ce n'est pas le seul facteur.  La technologie ayant permis une plus grande démocratisation de la photographie, il est désormais plus facile pour les photographes amateurs
de faire des essais sans trop dépenser puisqu'aujourd'hui on imprime que ce que l'on souhaite vraiment.

Évidemment ce phénomène a fait mal à l'industrie de la photographie professionnelle et plusieurs studios, mêmes réputés, on fermé leur portes.

Néanmoins, un fait demeure encore aujourd'hui... un portrait réalisé par un photographe professionnel, peu importe le style sera toujours mieux et aura dans 75 ans le même effet sur les générations
à venir qu'on sur nous ces vieilles photographies en noir et blanc sur papier fibre retrouvées dans des boîtes à chaussures ou dans de vieux tirroirs poussièreux.

En somme ce qui est vraiment important c'est de conserver notre patrimoine. La photographie est un instant figé dans le temps, c'est une preuve de notre existence sur cette terre pour
ceux qui nous succèderont, un héritage à conserver.


Renée 13/03/2010 12:10


Merci infiniment Stéphane pour votre intervention, venant d'un professionnel de votre niveau, je ne peux qu'être flattée. Tous ces renseignements concernant l'évolution de la photo sont fort
intéressants. Je suis navrée, comme vous de voir ces boutiques fermer les unes après les autres. Merci de nous rassurer sur la qualité des photos que nous faisons tirer actuellement, ce qui est
très important pour une scrapeuse qui investit beaucoup d'elle-même dans son travail.
Toutes mes félicitations pour la qualité de votre blog. Je suis époustouflée par la qualité de votre travail.
Merci à vous.
Renée 


Tinou de Mascara 10/03/2010 17:50


Très joli souvenir, sur une bien belle page !!!! tu as raison, même si les gens manquaient de naturel sur ces photos, c'étaient de très belles photos car elles ont bien résisté aux années qui
passent. Ce n'est pas le cas pour les photos des années 70, j'espère qu'il n'en sera pas de même pour celles des années 2000, avec le mal qu'on se donne pour les mettre en page.
L'avenir nous le dira !!!! A ce propos, tu l'ais fait développer chez qui, tes photos ?
Bizzzzzzzzzz


Renée 13/03/2010 11:50


Merci Tinou pour ton commentaire. Je suis d'accord avec toi au sujet des photos des années 70, des couleurs bien difficiles à scraper. Pour le développement de mes photos, je suis en période de
test. J'ai commencé par photoweb, j'étais jusqu'à l'été dernier satisfaite de la qualité, mais les photos envoyées en août étaient détestables. J'avais un album de mariage à rendre, j'ai du tout
faire retirer chez mon photographe local. Ensuite j'ai essayé foto.com, plutôt moyen, peu de relief. Si tu as un site à me conseiller, je suis preneuse. Jusqu'à présent, mon photographe local reste
largement le meilleur, mais c'est le coût qui pose problème, je fais tirer environ 600 photos à chaque fois...
Gros bisous, bon W.E.
Renée